mercredi 30 mars 2011

Le dragon rouge du drapeau gallois : Y Ddraig Goch

  • L’histoire :
Bien que partie à part entière du Royaume Uni, le symbole du Pays de Galles n’est pas représenté sur l’Union Jack : il consiste en un dragon rouge sur un fond vert et blanc. La version actuelle n’est pas celle qu’il y avait initialement car le dragon à beaucoup évolué au fil des années. Le dragon rouge est un symbole du Pays de Galles depuis des siècles. Certains racontent qu’il figurait sur les bannières des soldats anglo-romains et que ces derniers l’auraient ramené de Rome au 4ème siècle. 

 Le drapeau gallois tel qu'il est aujourd'hui

Les Rois gallois du village d’Aberffraw sur l’Ile d’Anglesey l’auraient adopté pour la première fois au début du 5ème siècle dans le but de symboliser leur pouvoir et leur autorité après le retrait des troupes romaines de l’Angleterre. Plus tard – au 7ème siècle – il devint connu sous le nom du Dragon Rouge de Cadwaladr, ce dernier étant roi de Gwynedd de 655 à 682.

L’évêque et historien Geoffrey de Monmouth a écrit que le dragon était lié aux légendes arthuriennes et notamment à Pendragon – le père du Roi Arthur – dont le nom veut dire « Tête de Dragon ». Il raconte aussi la prophétie selon laquelle Merlin se serait battu avec des dragons rouges et blancs symbolisant la lutte entre les gallois (représentés par le dragon rouge) et les anglais (représentés par le dragon blanc).

Mais la plus vieille référence du dragon symbolisant le Pays de Galles viendrait d’un historien du nom de Nennius autour des années 820. Il aurait aussi été utilisé comme étendard par les anglais pendant la Bataille de Crécy de 1346 – quand les archers gallois habillés de vert et blanc – jouèrent un rôle crucial dans la défaite des français.

Malgré qu’Owain Glyndwr éleva le dragon comme symbole de révolte contre la Couronne Anglaise en 1400, il fut amené en Angleterre par la Maison Tudor, dynastie galloise qui tenait le trône anglais entre 1485 et 1603. Il symbolisait les nobles familles galloises dont ils descendaient. Les bandes vertes et blanches furent ajoutées par Henry VII – premier roi Tudor – et représentait les couleurs de son étendard.

Durant le règne d’Henry VIII, le drapeau au dragon rouge devint l’emblème favori des bateaux de la Royal Navy.

En tant que drapeau national, ce symbole regagna en popularité au début du 20ème siècle quand il fut utilisé lors de l’investiture du Prince gallois Édouard en 1911. Ce n’est qu’en 1959 qu’il devint le drapeau officiel de la principauté.



  • La légende :
Il y a bien longtemps avant l’arrivé du Roi Arthur, un puissant dragon blanc envahit la Grande Bretagne. Il était mauvais et libéra beaucoup de mauvais esprits jusqu’à ce que le Y Ddraig Goch – le Dragon Rouge – ne s’oppose à lui. La bataille fut terrible, beaucoup de sang coula et les cris perçants des deux dragons se faisaient entendre dans tout le pays ce qui dérangeait beaucoup les villageois et les animaux des environs. Ludd, le Roi d’Angleterre ne savait que faire. Il appela alors son frère Llefelys pour l’aider. Ce dernier lui conseilla de creuser une fosse à Dinas Emrys, endroit symbolisant l’exacte centre du pays, de le remplir avec de l’hydromel et de le recouvrir avec des vêtements. Ludd s’exécuta. Plus tard, les dragons s’endormir et se retrouvèrent ensevelit dans le Dinas Emrys.

Des siècles plus tard, Vortigern le Roi d’Angleterre de l’époque gravit les montagnes situées au Nord du Pays de Galles. Il avait emmené les Saxons en Grande Bretagne en tant que mercenaires mais ces derniers avaient changé leur plan et avaient commencé à envahir la moitié du pays dans le but de le coloniser. Vortigern qui ne savait où aller décida de s’installer sur une colline du nom de Dinas Emrys et d’y construire une fortresse. Ses ouvriers se mirent au travail et commencèrent à construire la première tour de la forteresse mais toutes les nuits, les murs construits par les maçons s’effondraient sans explication. Cette situation continua des semaines jusqu'à ce que Vortigern décide d’agir pour éradiquer le sort.



A cette fin, l’enchanteur de Vortigern lui indiqua qu’il devait trouver un jeune orphelin et que seulement lui pourrait l’aider à construire sa forteresse. Le roi envoya alors ses hommes pour parcourir le pays et trouver un jeune homme qui correspondait à la description. Quelques jours après, ils trouvèrent un garçon qui répondait aux critères dans la ville de Carmarthen dans le Sud du Pays de Galles et il s’appelait Myrddin Emrys mieux connu sous le nom de Merlin. L’enchanteur lui indiqua qu’il devait maintenant sacrifier le jeune Merlin à l’endroit où il voulait construire sa forteresse de manière à apaiser les esprits.

Mais Merlin avait entendu leur plan et décida de révéler la vrai nature de la montagne où Vortigern voulaient installer sa forteresse. C’est comme cela que les maçons découvrirent le bassin avec les deux dragons encore endormis à l’intérieur. Mais au moment même où ils furent découverts, ils se réveillèrent et se remirent à se battre. Merlin aurait alors donner la prophétie suivante :

Alas for the Red Dragon, for its end is near.
The White Dragon will overrun its lairs and cavernous dens.
The rivers and streams will run with blood and the mountains will groan for the suffering people.
The country will cry out in pain.
Finally, a boar will come to end the strife and bring a time of peace.
Then Britain will rejoice and cry out for joy.
You are the Red Dragon, Vortigern.
The boar’s name is Arthur.

---

Hélas pour le Dragon Rouge, sa fin est proche.
Le Dragon Blanc envahira ses repères et sa tanière caverneuse.
Les rivières et les ruisseaux seront colorés par le sang et les montagnes gémiront des gens qui souffriront.
Le pays pleurera en peine.
Finalement, un sanglier viendra pour stoppera le conflit et ramènera le temps de la paix.
Puis la Bretagne rejoindra la joie.
Tu es le Dragon Rouge, Vortigern.
Le nom du sanglier est Arthur.


Le Dragon Blanc immobilisa le Rouge et le jeta dans le fond de la caverne d’où il ne bougea plus. Cette victoire symbolisa la victoire de Pendragon sur Vortigern. D’ailleurs, la venu des Anglais, menés par Aurelius et Uther Pendragon était marquée par leurs bannières au Dragon Blanc. C’est aussi sous ce symbole qu’ils vainquirent l’armée Saxonne dans une bataille qui eut lieu prés de York.

6 commentaires:

  1. Vous dites:"le Pays de Galles n'est pas représenté sur l'Union Jack".Sauf erreur de ma part,les zones de couleur rouge sur celui-ci sont celles de son drapeau.A part ça,votre article est intéressant.J'ai découvert une nouvelle facette du personnage de Merlin,qui va pouvoir enrichir mon dossier sur le Roi Arthur que j'ai du mal à remplir de textes réels à cause de toutes les légendes sur celui-ci,qui ne m'intéressent pas du tout.Mais,comme dans toute légende il y a une part de vérité,je suis bien obligée de les prendre en considération.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les bandes rouges ne représentent-elles pas la croix de St George donc l'Angleterre?

      Supprimer
  2. Exact, les bandes rouges proviennent bien du drapeau anglais et non des couleurs galloises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait la croix en forme de plus est la croix de l'Angleterre mais celle en forme de fois est celle de l'Ireland du Nord (la croix de Saint-Patrick). Le drapeau du pays de Galles n'apparaît pas car il n'était pas considéré comme un pays quand l'Union Jack a été créé.

      Supprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. Pour répondre à votre invitation:
    Plus tard, les dragons s'endormirent et se retrouvèrent ensevelis...
    (accord du verbe avec son sujet)
    Amicalement.

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...